Le sport, une faille dans la sécurité de l’Etat PDF, EPUB

Sa preuve vendredi a inclus une note d’un hôpital où sa grand-mère a été traitée, montrant qu’elle souffre de diabète, de maladie cardiaque et d’hypertension.


ISBN: 2356441166.

Nom des pages: 147.

Télécharger Le sport, une faille dans la sécurité de l’Etat gratuitement. Livres disponibles dans ces formats pdf, epub, ebook, mobi.

Médéric Chapitaux jette un pavé dans une mare rarement troublée. Celle de la gestion du sport français, partagée entre les fédérations et le ministère des Sports. Comme il le démontre, ces institutions pèchent par leur inculture sécuritaire. Absence de contrôle des éducateurs sportifs étrangers, radicalisation, démarches antinomiques en matière de réinsertion : en quelques situations ubuesques, Médéric Chapitaux pointe des failles à combler d’urgence. Les fédérations ? Elles sont trop nombreuses. Et l’arbitraire gouverne l’attribution des subventions, soumises à aucun contrôle. La situation des conseillers techniques sportifs, statut unique dans l’administration, l’illustre parfaitement. Ces fonctionnaires détachés en fédérations bénéficient souvent de double salaire à faire pâlir le licencié attaché au prix de sa cotisation. Lieu d’éducation et de partage, le sport est un espace où s’exercent les prédations. En ouvrant neuf chantiers, Médéric Chapitaux propose de les combattre. La bonne gouvernance du sport français ne pourra en faire l’économie.

Il devient également plus difficile de parvenir à un consensus sur ce qu’il y a encore à faire. Quelques années plus tôt, ce coup avait peut-être paralysé financièrement la NCAA – mais une hausse de l’argent provenant du basketball dissimulait les dommages structurels de la décision des Régents. Au lieu de cela, apparemment pour limiter les coûts pour les universités, Walter Byers avait mis en place la règle de la bourse d’études année après année que Joseph Agnew allait contester devant le tribunal 37 ans plus tard.

Walter Camp est diplômé de Yale en 1880 tellement intoxiqué par le sport qu’il y a consacré sa vie sans salaire, devenant « le père du football américain ». Il a persuadé d’autres écoles de réduire le chaos sur le terrain en ajustant chaque camp de 15 joueurs à 11, et c’était son idée de peindre des lignes de mesure sur le terrain. Une version de conte de fées de la fondation de la NCAA soutient que le président Theodore Roosevelt, contrarié par une photographie d’un joueur ensanglanté de Swarthmore College, a promis de civiliser ou de détruire le football. Nous ne pouvons pas garantir qu’il est adapté aux personnes malvoyantes ou malentendantes. Ces coûts seraient répercutés sur les clients, laissant les petites entreprises incapables de rivaliser avec les plus grandes.