USA Patriot Act : De l’exception à la règle PDF, EPUB

Bref, aujourd’hui encore plus qu’en 2001, les peuples ne sont pas les complices absolus de la dilution et de la désintégration de leur propre liberté en tant qu’individus.


ISBN: 2849380482.

Nom des pages: 223.

Télécharger USA Patriot Act : De l’exception à la règle gratuitement. Livres disponibles dans ces formats pdf, epub, ebook, mobi.

USA PATRIOT Act est un acronyme dont la signification est :  » Unir et renforcer l’Amérique en fournissant les outils nécessaires à l’interception et à l’obstruction du terrorisme.  » Le 25 octobre 2001, six semaines après les attentats du 11 septembre, le Congrès et le Sénat américains approuvent à une écrasante majorité – et sans débat – un corpus de lois d’exception. Présente dans un discours à la fois prolixe et abscons et inspirées par une atmosphère de peur et de paranoïa, ces lois rebutent jusqu’au lecteur légiste. Sous prétexte d’accroître la sécurité des citoyens, L’USA PATRIOT Act, qui comporte plusieurs articles anticonstitutionnels, restreint sévèrement les droits civiques et entrave les libertés individuelles : généralisation de la surveillance (jusqu’aux listes de lectures des usagers des bibliothèques publiques et universitaires) ; suspicion de principe envers les idées. A l’aune de l’Act, toute opinion critique est considérée comme une prise de position  » anti patriotique t « . L’USA PATRIOT Act constitue l’exacte contrepartie  » domestique  » (intérieure) des campagnes de sécurisation extérieures (ou  » guerres préventives « ) conduites par les Etats-Unis. C’est, en acte, l’inique  » nouvel ordre mondial  » prédit par Ronald Reagan.

Le thème du partage de l’information de la USA PATRIOT Act impose le contraire de la vie privée en créant un flux d’information à sens unique, des citoyens vers le gouvernement. Cela crée un tunnel sécurisé que le gouvernement ne peut pas déchiffrer ou tracer. Seconde. 809. Pas de prescription pour certaines infractions de terrorisme.

Intitulé USA Patriot Act, les dispositions de la législation visaient à accroître la capacité des forces de l’ordre de rechercher des courriels et des communications téléphoniques en plus des dossiers médicaux, financiers et de bibliothèque. Bien que le FinCEN reconnaisse que certaines institutions financières couvertes collectent déjà des informations sur les bénéficiaires effectifs à un seuil inférieur à 25% dans certains cas, il a refusé d’imposer un seuil de propriété inférieur. Le Patriot Act, désormais fermé, a souvent été contesté en tant que violation du quatrième amendement, qui protège les citoyens contre les perquisitions et les saisies abusives. Suspendre la loi dans une situation exceptionnelle pour la longévité de l’Etat, ou l’auto-préservation, est une preuve Schmitt de la supériorité de l’Etat sur l’ordre juridique dans ces cas.